Le projet maquette animée c'est mon projet voyageur, celui que je transporte d'école en école, dans lequel j'essaie d'embringuer les collègues qui en ont envie !!!!!

Le thème de l'exposition départementale était les 4 éléments, zou je me suis lancée.

Cette année je l'ai mené en APC pour la partie mécanique et une collègue de maternelle a fait la partie arts visuels avec mes élèves dans le cadre d'un décloisonnement.

Ce type de projet peut très facilement se mener tout seul, pour ma part je suis nullissime en arts visuels voilà pourquoi j'ai besoin d'aide.....

Un truc qu'il faut savoir absolument quand on mène ce type d'activités, c'est que l'on ne sait pas exactement où vont aller les élèves.... Oui je sais les programmes, oui je sais les fiches de prep, oui je sais ça fout la trouille mais ça vaut super le coup.

D'abord les compétences sont très transversales, et sont éducatives au sens plein et entier ( à mon avis ) parce que l'on apprend à se tromper, à essayer d'autres choses, à recommencer autrement ....et ça c'est utile dans toutes les disciplines et à tous les niveaux d'enseignement. ...en plus des compétences de sciences.

Dans le sens de lecture : la terre avec la taupe, l'eau avec le robinet, et le feu avec mon pote Taoki !

Dans le sens de lecture : la terre avec la taupe, l'eau avec le robinet, et le feu avec mon pote Taoki !

L'air avec les nuages.

L'air avec les nuages.

Un peu du fonctionnement. On donne un cahier des charges aux élèves ( cycle 3 c'est quand même plus simple ), comment on veut que le mouvement se produise.

Pour l'exemple

Taoki je veux qu'il crache du feu ( le feu sort et entre de la bouche du dragon)

Le robinet je veux que des gouttent semblent tomber.

Les nuages je veux qu'ils tournent.

La taupe je veux qu'elle sorte et entre de sa taupinière.

Et maintenant débrouillez-vous ( en général c'est là qu'on a peur ).

Au niveau matériel il faut prévoir tout un tas de récup ( bouchons, ficelles, pics à brochettes, bobines de fil etc), ciseaux, scotch, colle et des boîtes de ramettes, du matériel de mécanique ( celui d'Asco se prête particulièrement bien à ce type de projet), des boîtes pour ranger à la fin de chaque séance pour que les élèves ne refassent pas tout à chaque fois ( c'est frustrant et ça n'avance pas, du coup c'est pénible pour tout le monde).

Pour avoir commis l'erreur, je pense qu'il ne faut pas donner le matériel de mécanique au début des séances. Les élèves sont attirés par ce matériel qu'ils connaissent peu, et cherchent à faire un truc avec le matériel plutôt que chercher le mouvement.

Un peu d'organisation : je prévois environ 8 séances de recherche pure.

Pour l'adaptation des mécanismes sur les supports c'est une partie purement adulte, on visse, on perce, on cloue, on coupe à la scie sauteuse je prévois en général 4 ou 5 temps de montage de 30 à 45 minutes, et je me laisse 2 semaines de champ avant la présentation des maquettes au cas où ça marche pas du 1er coup.

Pour une menée de ce projet en classe entière, on fait des groupes, et on répartit le boulot. On fait le point de l'avancée de chaque groupe en fin de séance, on instutionnalise sur une séance de sciences classique.

Si on n'a pas le matos de chez Asco ben on se creuse la tête, et on garde tous les trucs des travaux qu'on fait chez nous. Oui je sais aussi les conjoints ronchonnent un peu, mais c'est assez durable comme démarche.

Je profite de ce billet pour grandement remercier Sandrine ( la collègue ) et Alexandra (son atsem) sans lesquelles rien de tout ça n'aurait été possible.

Retour à l'accueil